Warning: Use of undefined constant php - assumed 'php' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /nfs/c10/h06/mnt/227328/domains/2018.lecinemaclub.com/html/wp-content/themes/cinemaclub/page.php on line 81

JOIN
THE CLUB

Pour connaître le film présenté
chaque semaine !

gif

Trey Edward Shults

Trey Edwards Shults est un des brillants nouveaux réalisateurs américains. Né au Texas, son premier long-métrage Krisha fut tourné chez lui avec les membres de sa famille interprétant les rôles principaux. Le film gagne le Grand Prix du Jury au festival South by Southwest et fut séléctionné à la Semaine de la Critique en 2015. Applaudi par la critique internationale, il remporte le  prix John Cassavetes aux Independent Spirit Awards et le Breakthrough Director Prize aux Gotham Awards. Son nouveau film It Comes at Night regroupe au casting Joel Edgerton, Christopher Abbott, Riley Keough et Carmen Ejogo. À travers ses deux premiers long-métrages, Trey Shults démontre son talent pour créer une forte tension au sein de film à la fois personnels et visuellement accomplis.

Trey Shults partage avec nous cinq films qu’il aime.

01

Paterson, Jim Jarmusch, 2016

Voir le film

Je viens de finir mon nouveau film et je n'ai pas arrêté ces huit derniers mois. Je rattrape enfin pleins de films que j'ai ratés. Ce film est resté en moi de façon impressionante. J'essaye de retrouver un mode de vie normal et de réunir des idées sur mon bloc-notes for le prochain film, en passant du temps avec ma petite-amie, et m'en occupant de mes chats. Il y a tant d'inspiration et de beauté à trouver dans les petites choses qui nous entourent.... Ce film m'a saisi et ne m'a pas lâché depuis.

02

Irreversible, Gaspar Noé, 2002

Voir le film

Je suis un grand défenseur de ce film, certains ne l'aiment pas du tout. Je l'adore, bien que je ne sois pas préssé de revoir la première moitié... Il y a une scène vers la fin du film où Monica Bellucci et Vincent Cassel sont simplement en train de traîner dans leur appartement. Une de ces journées décontractées que l'on peut avoir en couple. Ils étaient vraiment en couple quand ils ont tourné le film et leur alchimie transperce le film. On peut voir qu'ils sont fous amoureux l'un de l'autre. J'explose toujours en larmes à ce moment. Cel rend tout ce que l'on vient de voir dans le film absolument déchirant. Le film est une tragédie racontée à l'envers. C'est un film brillant car grâce au choix de sa structure, on réfléchit bien plus à la tragédie que si l'on faisait l'expérience chronologique de cette histoire. Au lieu d'arriver à la din du film en étant du côté du protagoniste et souhaitant qu'il défonce la tête de ce type, on arrive à la fin et on se rend compte à quel point tout cette violence était inutile et que c'est dramatique que cette violence ait détruit cette amour profond.

03

Yi Yi, Edward Yang, 2000

Voir le film

Je me souviens exploser en larmes à la fin de ce film. Non pas parce que c'est un film sur-émouvant, mais parce qu'il m'a permis de mettre ma propre vie en perspective. La vie peut-être ennuyeuse et elle peut être excitante. La vie est remplie de hauts et de bas, d'amour et de haine. C'est ce qui la rend belle.

04

Heat, Michael Mann, 1995

Voir le film

Un autre film que j'ai vu récemment. Je me souvient l'avoir vu enfant et avoir été perdu. Il n'y avait pas tant d'action pour un film de braquage de banque. Quand l'action arrivait, elle était si réaliste et effrayante. Le personnage d'Al Palcino, qui dans ma tête était le policier et sensé être un héro, était loin d'être parfait. Le personnage de De Niro, qui dans ma tête était le gangster et supposément le méchant, était humain et profond. Le film était long et étendu et semblait s'intéresser à tant de personnages. Ce n'était pas aussi simple que les bons et les mauvais. Tout ces éléments qui me déconcertaient enfant sont les raisons pour lesquelles j'adore ce film aujourd'hui.

05

Punch-Drunk Love, Paul Thomas Anderson, 2002

Voir le film

Un de mes films préférés. Je peux le regarder à n'importe quel moment et il me rend heureux. J'y rend hommage de manière très flagrante au début de KRISHA. Je me souviens avoir montré ce film à ma petite amie et elle ne l'avait pas compris et l'avait trouvé bizarre. Quelque chose lui a donné envie de le revoir plus tard, et c'est aujourd'hui notre film et un de ses favoris. C'est dommage que le public n'ait pas compris ce sublime et étrange film avec Adam Sandler quand il est sorti. C'est un de mes préférés de Paul Thomas Anderson, même si j'adore tous ses films. Je peux sentir son coeur déborder pendant tout le film, exalté pour Barry et Lena. Mon coeur est avec eux aussi, avec leur étonnant, magnifique, et véritable amour auquel on peut tous s'identifier!

01 Paterson, Jim Jarmusch, 2016

Voir le film

01

paterson1paterson2paterson3

Je viens de finir mon nouveau film et je n'ai pas arrêté ces huit derniers mois. Je rattrape enfin pleins de films que j'ai ratés. Ce film est resté en moi de façon impressionante. J'essaye de retrouver un mode de vie normal et de réunir des idées sur mon bloc-notes for le prochain film, en passant du temps avec ma petite-amie, et m'en occupant de mes chats. Il y a tant d'inspiration et de beauté à trouver dans les petites choses qui nous entourent.... Ce film m'a saisi et ne m'a pas lâché depuis.

02 Irreversible, Gaspar Noé, 2002

Voir le film

02

irreversible1irreversible3irreversibleé

Je suis un grand défenseur de ce film, certains ne l'aiment pas du tout. Je l'adore, bien que je ne sois pas préssé de revoir la première moitié... Il y a une scène vers la fin du film où Monica Bellucci et Vincent Cassel sont simplement en train de traîner dans leur appartement. Une de ces journées décontractées que l'on peut avoir en couple. Ils étaient vraiment en couple quand ils ont tourné le film et leur alchimie transperce le film. On peut voir qu'ils sont fous amoureux l'un de l'autre. J'explose toujours en larmes à ce moment. Cel rend tout ce que l'on vient de voir dans le film absolument déchirant. Le film est une tragédie racontée à l'envers. C'est un film brillant car grâce au choix de sa structure, on réfléchit bien plus à la tragédie que si l'on faisait l'expérience chronologique de cette histoire. Au lieu d'arriver à la din du film en étant du côté du protagoniste et souhaitant qu'il défonce la tête de ce type, on arrive à la fin et on se rend compte à quel point tout cette violence était inutile et que c'est dramatique que cette violence ait détruit cette amour profond.

03 Yi Yi, Edward Yang, 2000

Voir le film

03

yiyi1yiyi5yiyi3

Je me souviens exploser en larmes à la fin de ce film. Non pas parce que c'est un film sur-émouvant, mais parce qu'il m'a permis de mettre ma propre vie en perspective. La vie peut-être ennuyeuse et elle peut être excitante. La vie est remplie de hauts et de bas, d'amour et de haine. C'est ce qui la rend belle.

04 Heat, Michael Mann, 1995

Voir le film

04

heat2heat4heat1

Un autre film que j'ai vu récemment. Je me souvient l'avoir vu enfant et avoir été perdu. Il n'y avait pas tant d'action pour un film de braquage de banque. Quand l'action arrivait, elle était si réaliste et effrayante. Le personnage d'Al Palcino, qui dans ma tête était le policier et sensé être un héro, était loin d'être parfait. Le personnage de De Niro, qui dans ma tête était le gangster et supposément le méchant, était humain et profond. Le film était long et étendu et semblait s'intéresser à tant de personnages. Ce n'était pas aussi simple que les bons et les mauvais. Tout ces éléments qui me déconcertaient enfant sont les raisons pour lesquelles j'adore ce film aujourd'hui.

05 Punch-Drunk Love, Paul Thomas Anderson, 2002

Voir le film

05

punchdrunk1punchdrunk3punchdrunk2

Un de mes films préférés. Je peux le regarder à n'importe quel moment et il me rend heureux. J'y rend hommage de manière très flagrante au début de KRISHA. Je me souviens avoir montré ce film à ma petite amie et elle ne l'avait pas compris et l'avait trouvé bizarre. Quelque chose lui a donné envie de le revoir plus tard, et c'est aujourd'hui notre film et un de ses favoris. C'est dommage que le public n'ait pas compris ce sublime et étrange film avec Adam Sandler quand il est sorti. C'est un de mes préférés de Paul Thomas Anderson, même si j'adore tous ses films. Je peux sentir son coeur déborder pendant tout le film, exalté pour Barry et Lena. Mon coeur est avec eux aussi, avec leur étonnant, magnifique, et véritable amour auquel on peut tous s'identifier!

Partager sur TWITTER, FACEBOOK ou EMAIL