Warning: Use of undefined constant php - assumed 'php' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /nfs/c10/h06/mnt/227328/domains/2018.lecinemaclub.com/html/wp-content/themes/cinemaclub/page.php on line 81

JOIN
THE CLUB

Pour connaître le film présenté
chaque semaine !

gif

Owen Kline

Owen Kline est un jeune acteur et cinéaste new-yorkais. Il est connu notamment pour avoir joué le jeune garçon Frank Berkman dans The Squid and the Whale (Les Berkman se séparent, 2005). On le retrouve aussi dans le court-métrage de Josh & Benny Safdie John’s Gone (2013). Il a réalisé pendant ses études de cinéma Fowl Play (2013), un court-métrage tourné dans le Queens qui fut présenté sur Le CiNéMa Club dans le cadre de la carte blanche des frères Safdie.

Owen Kline partage avec nous cinq films qu’il aime.  

01

Little Malcolm, Stuart Cooper, 1974

VOIR LE FILM

Un jeune John Hurt joue un étudiant d'art frustré qui forme son propre mouvement politique fasciste; "The Party of Dynamic Erection". C'est très pré-Withnail & I, et les similarités sont fragrantes entre ces deux films tous deux produits par George Harrison. C'est vraiment génial que mon Beatle préféré ait participé à la fabrication des deux meilleurs films sur des connards barjos en imperméables qui crient l'un sur l'autre dans des appartements miteux. Mike Leigh avait mis-en-scène la pièce qui a inspirée Little Malcom, et j'arrive à voir comment le personnage de Scrawdyke peut l'avoir inspiré à créer Johnny dans Naked — un autre mysogyne visionnaire cinglé essayant d'affirmer sa matûrité.

02

Une fille pour Gregory, Bill Forsyth, 1980

VOIR LE FILM

Le film le plus touchant sur l'adolescence est donc écossais. C'est sur la douleur de l'amour non partagé, mais c'est aussi très drôle. La relation entre Gregory et sa petite soeur qui veille sur lui est une de mes amitiés au cinéma favorites et, à chaque fois il y certains moment précis où cela me fait presque pleurer. Un film parfait.

03

The Kiss of Death, Mike Leigh, 1977

VOIR LE FILM

Comme dans Une fille pour Gregory, voici un autre film sur un jeune homme dégingandé qui peine à communiquer ses sentiments — cependant à travers l'objectif plus sévère d'un jeune Mike Leigh, il n'y a aucun espoir. Il y a une scène déprimante où "Band of Gold" de Freda Payne joue dans le fond. Trevor reste debout sur le côté et refuse de danser alors que tout le monde danse gaiement sur le morceau entraînant — le rythme de la chanson est joyeux mais, si on ne danse pas dessus et on écoute les paroles, elles sont très tristes. C'est un geste tellement subtil et réfléchi qui est vraiment spécifique de Mike Leigh, cela élimine tout possibilité d'ironie. Je peux facilement imaginer que c'était l'unique morceau qu'il appréciait de l'ère disco. Et le baiser titulaire est de pure agonie.

04

Who Killed Teddy Bear?, Joseph Cates, 1965

VOIR LE FILM

Ce film stylisé et psychosexuel de série B est un très bon exemple du cinéma à petit budget new-yorkais, et de plus il est réalisé par mon grand-père! Une superbe capsule temporelle qui nous ramène au crasseux vieux Times Square. Tous les plans de Times Square de Sal Mineo sont des plans "volés", dont une poursuite dans la rue où, supposément, le chef-opérateur s'est presque fait tué dans la circulation pendant le tournage. Et c'est définitivement le premier film à avoir tourné une scène dans une libraire pornographique. Il faut trouver la bonne copie pirate du film (celle qui dure 90 min) parce que la seule sortie officielle est censurée, et je sais...que vous préfèrez lorsque c'est un peu chaud.

05

Love and Death on Long Island, Richard Kwietniowski, 1997

VOIR LE FILM

DEUX films criminellement sous-estimés avec John Hurt dans une même liste?!? Celui-ci se concentre sur un écrivain anglais âgé et pompeux avec un dégoût pour les choses qui ne sont pas intellectuelles et qui se retrouve à regarder le mauvais film: Hot Pants College 2. Il s'entiche pour la jeune star et coqueluche du film (Jason Priestley), et commence à le traquer et se lier d'amitié avec lui. Ce film est simplement une brillante et progressive étude d'un personnage

01 Little Malcolm, Stuart Cooper, 1974

VOIR LE FILM

01

littlemalcom2littlemalcom1littlemalcom3

Un jeune John Hurt joue un étudiant d'art frustré qui forme son propre mouvement politique fasciste; "The Party of Dynamic Erection". C'est très pré-Withnail & I, et les similarités sont fragrantes entre ces deux films tous deux produits par George Harrison. C'est vraiment génial que mon Beatle préféré ait participé à la fabrication des deux meilleurs films sur des connards barjos en imperméables qui crient l'un sur l'autre dans des appartements miteux. Mike Leigh avait mis-en-scène la pièce qui a inspirée Little Malcom, et j'arrive à voir comment le personnage de Scrawdyke peut l'avoir inspiré à créer Johnny dans Naked — un autre mysogyne visionnaire cinglé essayant d'affirmer sa matûrité.

02 Une fille pour Gregory, Bill Forsyth, 1980

VOIR LE FILM

02

gregory1gregory5gregory6

Le film le plus touchant sur l'adolescence est donc écossais. C'est sur la douleur de l'amour non partagé, mais c'est aussi très drôle. La relation entre Gregory et sa petite soeur qui veille sur lui est une de mes amitiés au cinéma favorites et, à chaque fois il y certains moment précis où cela me fait presque pleurer. Un film parfait.

03 The Kiss of Death, Mike Leigh, 1977

VOIR LE FILM

03

kissofdeath1kissofdeath2kissofdeath3

Comme dans Une fille pour Gregory, voici un autre film sur un jeune homme dégingandé qui peine à communiquer ses sentiments — cependant à travers l'objectif plus sévère d'un jeune Mike Leigh, il n'y a aucun espoir. Il y a une scène déprimante où "Band of Gold" de Freda Payne joue dans le fond. Trevor reste debout sur le côté et refuse de danser alors que tout le monde danse gaiement sur le morceau entraînant — le rythme de la chanson est joyeux mais, si on ne danse pas dessus et on écoute les paroles, elles sont très tristes. C'est un geste tellement subtil et réfléchi qui est vraiment spécifique de Mike Leigh, cela élimine tout possibilité d'ironie. Je peux facilement imaginer que c'était l'unique morceau qu'il appréciait de l'ère disco. Et le baiser titulaire est de pure agonie.

04 Who Killed Teddy Bear?, Joseph Cates, 1965

VOIR LE FILM

04

whokilled1whokilled2whokilled3

Ce film stylisé et psychosexuel de série B est un très bon exemple du cinéma à petit budget new-yorkais, et de plus il est réalisé par mon grand-père! Une superbe capsule temporelle qui nous ramène au crasseux vieux Times Square. Tous les plans de Times Square de Sal Mineo sont des plans "volés", dont une poursuite dans la rue où, supposément, le chef-opérateur s'est presque fait tué dans la circulation pendant le tournage. Et c'est définitivement le premier film à avoir tourné une scène dans une libraire pornographique. Il faut trouver la bonne copie pirate du film (celle qui dure 90 min) parce que la seule sortie officielle est censurée, et je sais...que vous préfèrez lorsque c'est un peu chaud.

05 Love and Death on Long Island, Richard Kwietniowski, 1997

VOIR LE FILM

05

lovedeath1lovedeath4love_death3

DEUX films criminellement sous-estimés avec John Hurt dans une même liste?!? Celui-ci se concentre sur un écrivain anglais âgé et pompeux avec un dégoût pour les choses qui ne sont pas intellectuelles et qui se retrouve à regarder le mauvais film: Hot Pants College 2. Il s'entiche pour la jeune star et coqueluche du film (Jason Priestley), et commence à le traquer et se lier d'amitié avec lui. Ce film est simplement une brillante et progressive étude d'un personnage

Partager sur TWITTER, FACEBOOK ou EMAIL