Warning: Use of undefined constant php - assumed 'php' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /nfs/c10/h06/mnt/227328/domains/2018.lecinemaclub.com/html/wp-content/themes/cinemaclub/page.php on line 81

JOIN
THE CLUB

Pour connaître le film présenté
chaque semaine !

gif

Ricky D’Ambrose

Ricky D’Ambrose est un scénariste et cinéaste basé à New York. Il a écrit et réalisé quatre courts-métrages, dont Spiral Jetty qui, suivant sa première au festival New Directors/New Films en 2017, fut présenté sur Le CiNéMa Club. Ses essais ainsi que ses critiques de films ont été publié dans The Nation, Film Quarterly, MUBI Notebook et The White Review parmi d’autres publications. En 2017, il a été nommé dans la liste des “25 nouveaux visages du cinéma indépendant” par la revue Filmmaker Magazine. Son premier long-métrage Notes on an Appearance a été sélectionné pour sa première mondiale à la Berlinale 2018, et est actuellement distribué aux Etats-Unis par Grasshopper Film.

Ricky D’Ambrose partage avec nous cinq films qu’il aime.

01

Le Testament du docteur Mabuse, Fritz Lang, 1933

Voir le film

— pour les prolifiques prises de notes et l’infamie télécommandée de son fantomatique et soyeux personnage principal.

02

Nathalie Granger, Marguerite Duras, 1972

Voir le film

— pour la manière dont Duras filme à l’intérieur d’une maison, et pour la manière dont est traitée toute vie à l’extérieur de la maison: de façon intrusive, comme des nouvelles à la radio.

03

Muriel ou le Temps d'un retour, Alain Resnais, 1963

Voir le film

— pour son mélange de souvenirs personnels et historiques, et pour ses couleurs.

04

Echoes of Silence, Peter Emmanuel Goldman, 1967

Voir le film

— pour ses merveilleuses séquences de marche.

05

Chronique d'Anna Magdalena Bach, Jean-Marie Straub & Danièle Huillet, 1968

Voir le film

— pour sa brillante clarté structurelle.

01 Le Testament du docteur Mabuse, Fritz Lang, 1933

Voir le film

01

— pour les prolifiques prises de notes et l’infamie télécommandée de son fantomatique et soyeux personnage principal.

02 Nathalie Granger, Marguerite Duras, 1972

Voir le film

02

— pour la manière dont Duras filme à l’intérieur d’une maison, et pour la manière dont est traitée toute vie à l’extérieur de la maison: de façon intrusive, comme des nouvelles à la radio.

03 Muriel ou le Temps d'un retour, Alain Resnais, 1963

Voir le film

03

— pour son mélange de souvenirs personnels et historiques, et pour ses couleurs.

04 Echoes of Silence, Peter Emmanuel Goldman, 1967

Voir le film

04

— pour ses merveilleuses séquences de marche.

05 Chronique d'Anna Magdalena Bach, Jean-Marie Straub & Danièle Huillet, 1968

Voir le film

05

— pour sa brillante clarté structurelle.

Partager sur TWITTER, FACEBOOK ou EMAIL